Projet d'aménagement du port de commerce de La Rochelle

            Le port de commerce de La Rochelle, Port Atlantique La Rochelle, est le 6ème grand port maritime français. Inauguré en 1890, il est aujourd’hui le 1er port français importateur de produits forestiers et le 2ème port français pour l’exportation céréalière. Le port met l’accent sur le développement durable avec la valorisation des sédiments portuaires, l’optimisation de la collecte des déchets des navires ou encore le suivi de la qualité du milieu. Ce suivi se réalise sur l’eau, les sédiments, l’air, le bruit ou encore la biodiversité. Le port détient plusieurs certifications pour la qualité et l’environnement.

         L’un des enjeux majeurs de Port Atlantique La Rochelle est d’aménager son espace portuaire afin d’être en mesure d’accueillir des navires à plus grand tirant d’eau, lui permettant de maintenir sa compétitivité dans les filières telles que la pâte à papier ou les produits céréaliers, et d’attirer de nouvelles activités à forte valeur ajoutée. Cet aménagement fait l’objet du projet Port Horizon 2025, ou PH2025, avec pour objectif la création de nouveaux espaces de chargement et de déchargement connectés avec les réseaux routiers et ferroviaires

Objectifs scientifiques 2
©Port Atlantique La Rochelle

               En parallèle des travaux, de nombreuses mesures sont mises en place afin de limiter les incidences sur l’environnement.  L’une d’elles a pour objectif de limiter la quantité de fines rejetées en mer et ainsi l’augmentation de la turbidité naturelle, provoquée par le rejet des eaux de ressuyage des matériaux déroctés et refoulés dans le casier de stockage à La Repentie. Le projet QUALIPERTUIS fait également parti de ces mesures avec le suivi de la qualité du milieu avant et pendant les travaux aux travers d’espèces indicatrices. En effet, l’augmentation de la turbidité dans le cadre des travaux de PH2025 suscite l’intérêt et le questionnement des différents acteurs du milieu côtier, et en particulier les conchyliculteurs. Un certain nombre de concessions ostréicoles et mytilicoles sont présentes dans les baies proches du port. Le choix des espèces (moule bleue Mytilus edulis et huître creuse Crassostrea gigas) pour le suivi de la qualité du milieu a été effectué en fonction de la localisation des sites d’études et des différentes concessions afin de répondre au mieux aux questionnements.